Test de grossesse » Informations » Grossesse et coups de blues

Déprime et bouleversement hormonale : Le baby blues


Quelque temps après l’accouchement, certaines femmes sont atteintes du syndrome du baby blues qui se traduit par une période de dépression, causée par un bouleversement hormonal. Le baby blues se manifeste par une grande tristesse chez la jeune maman, surtout après une première grossesse. Il s’agit plutôt d’un état psychologique qui met la jeune mère dans un état de grande tristesse, mêlé à l’angoisse du futur où elle se remet en question sa capacité à s’occuper du bébé ou encore la nostalgie de la vie sans bébé. Bref, l’impression d’être confrontée, seule, à un avenir incertain.

De l’égocentrisme ?
Être mère pour la première fois, beaucoup croit et estime que cela doit être pure joie et bonheur. Mais des études psychologiques ont démontré que la jeune maman subie des bouleversements hormonaux post accouchement. En effet, après la naissance, la femme ne se sentant plus au cœur de l’attention se sent délaissée, en plus de son corps qu’elle retrouve endommagé après le passage de bébé. Elle rentre, alors, dans une sorte de dépression qui survient rapidement après la joie de la naissance. La période de baby blues peut entraîner notamment, des irritations, des crises de larmes et de la culpabilisation chez la jeune maman.

Baby Blues : Du soutien !
Le baby blues relève, généralement, d’un état psychologique et pour lutter contre cet état de grande tristesse et de solitude, rien de mieux que de s’entourer de proches pour se confier et soutenir. Le baby blues se chasse rapidement par l’écoute et le soutient, surtout vis-à-vis des personnes qui ont connu la même chose.

Il est également de bon temps de ne pas se laisser morfondre et se laisser aller par la même occasion. Prendre soin de soi et se reprendre en main, malgré la présence de bébé, est le meilleur moyen de se débarrasser en un rien de temps, du baby blues.





rs232 port monitor